Recyclage du plastique – Ecoboats avec Madiba&Nature, Cameroun, Douala

Sur le projet

Le contexte ::

Chaque jour, environ 1300 tonnes de déchets plastiques sont générées dans la ville côtière camerounaise de Douala. L'absence de système de recyclage et de sensibilisation à l'environnement a conduit à un paysage urbain qui souffre grandement de la pollution plastique. Cela a non seulement un impact négatif sur l'environnement naturel, mais aussi sur la vie de nombreuses personnes. Les cours d'eau obstrués et les rivières fortement polluées de la ville provoquent des inondations et sont porteurs de nombreuses maladies liées à l'eau.

Qui nous soutenons:

Pour relever ce défi écologique, notre partenaire Ismael Essome a fondé l'organisation Madiba&Nature. Le jeune fondateur recrute des volontaires pour nettoyer la ville et utilise les bouteilles en plastique collectées comme matière première pour construire des bateaux de pêche. Chaque Ecoboat est composé de 700 bouteilles et d'un morceau de corde et est assemblé selon les techniques des pêcheurs traditionnels. Vendus à un prix abordable, les Ecoboats remplacent les canoës traditionnels coûteux et assurent la sécurité alimentaire des familles pauvres qui dépendent de la pêche. Jusqu'à présent, 150 Ecoboats ont été construits, réutilisant 5 000 kilogrammes de déchets plastiques. Afin d'accroître l'efficacité de la collecte des déchets plastiques et de ne pas dépendre des bénévoles, le projet a placé des écobacs le long des routes principales, dans les écoles, les cafés et les plages. Construites en métal et en plastique, ces poubelles peuvent contenir jusqu'à 1000 bouteilles en plastique sans avoir besoin d'un collecteur de déchets. Cette tentative de lutte contre la pollution marine est la première apparition d'un système d'économie circulaire dans le pays.

Comment nous soutenons:

Technologie sans frontières soutiendra Madiba&Nature en lui proposant des idées pour le développement ultérieur du projet. Notre premier objectif est de travailler ensemble pour améliorer les Ecoboats en affinant leur structure. Cela modifiera le centre de gravité des bateaux, augmentera leur durabilité et améliorera la sécurité des passagers. Pour ce faire, nous allons entamer une collaboration avec la faculté d'ingénierie de l'université de Douala. L'objectif est de permettre aux étudiants ingénieurs qui souhaitent travailler sur un projet environnemental de reconstruire et de tester l'Ecoboat 2.0 dans le cadre d'un atelier avec Madiba&Nature. Notre deuxième objectif est de fournir des outils et des matières premières pour permettre à Madiba&Nature de poursuivre ses projets de manière indépendante. La première partie comprend les matières premières et une station de soudage pour produire plus d'Ecobins. Cela entraînera une augmentation du nombre de bouteilles collectées, ce qui permettra de produire davantage d'Ecoboats. Les bateaux seront une bonne alternative aux canoës coûteux et permettront aux communautés économiquement défavorisées de devenir autosuffisantes grâce à la vente et à la consommation de poisson. La visibilité accrue des Ecoboats a pour autre effet positif de sensibiliser la population au plastique à usage unique et aux avantages de la réutilisation des matériaux. Les rues de Douala sont jonchées de différents types de déchets plastiques. En équipant Madiba&Nature d'une presse à balles manuelle, tout le plastique qui n'est pas utilisé pour les bateaux est pressé et revendu pour une transformation ultérieure. Les recettes seront utilisées pour étendre leur projet d'écotourisme et promouvoir l'éducation écologique. Les Ecoboats sont devenus une attraction mineure pour les touristes sur la côte sud du Cameroun. En outre, l'équipe de M&N est intervenue dans plusieurs écoles et universités pour parler de l'importance du recyclage et de la protection de l'environnement.
Notre objectif est que l'atelier Ecoboat ait lieu à l'été 2021 et que le financement du projet soit obtenu à l'automne 2021. Une équipe de trois collègues expérimentés de Technique sans frontières réalisera trois autres projets au Cameroun en novembre et aura l'occasion de contacter Ismael pour vérifier la réussite du projet.


SDGs

Information

Management de projet



Andre Eichmann

Groupes régionaux

  • Rhein-Main

     

Période

- aujourd'hui

Catégorie du projet


Nouvelles

No entries.